Quand la Ministre des transports « recycle » les ex LOTI

L’application de la loi Grandguillaume a conduit un grand nombre de chauffeurs VTC à abandonner le volant faute d’avoir réussi à l’examen. Pour mémoire, les chauffeurs qui exerçaient cette activité sous statut LOTI ont bénéficié d’une période transitoire en 2017 qui s’est terminée le 31 décembre dernier.

Dans un communiqué, le Ministère des Transports précise qu’il a mis en place une cellule dédiée, qui a déjà permis d’accompagner environ 1 700 chauffeurs ex-LOTI dans leurs démarches administratives pour la reconnaissance de leur expérience professionnelle. Pour répondre à ceux restés "sur le carreau", une convention a été signée pour trouver des solutions de reconversion.

Cet accord, qui mobilise Pôle Emploi, l’AFPA, l’AFT et des organisations d’employeurs du transport routier (marchandises, logistique, voyageurs, déménagement) propose à ces chauffeurs des reconversions dans le secteur du transport routier qui connaît de très gros besoins de recrutement, ou d’accompagner les chauffeurs dans leurs formations pour repasser l’examen d’accès à la profession de conducteur VTC et taxi.

Un « Forum Emploi Transport » sera organisé le 23 février en Ile-de-France. Il proposera un accueil personnalisé des conducteurs avec un premier examen de leur situation individuelle. Les organisations professionnelles de la branche du transport routier ainsi que des entreprises du secteur y présenteront les métiers et les perspectives d’emploi et de carrières. Les contacts ainsi établis entre les conducteurs et les entreprises faciliteront les recrutements.