Quelles sont les destinations Business les plus polluées au monde ?

Lorsqu'un voyageur d'affaires part en mission, les entreprises sont attentives à sa sécurité dans les transports, à l'hôtel ou même pendant ses déplacements dans la ville... En revanche, elles sont peu nombreuses à inclure des évaluations de la qualité de l'air à leurs programmes de gestion de risques. Pourtant, une pollution très importante a des effets néfastes sur la santé des collaborateurs. BCD Travel a réalisé une étude sur la qualité de l'air des 100 destinations Business les plus visitées.

Selon l'étude de BCD Travel baptisée Inform, la moitié des 100 destinations de voyages d'affaires les plus visitées dans le monde présentent des niveaux dangereux de pollution de l'air. Parmi les grandes régions du monde, seules l’Amérique du Nord et le Pacifique Sud-Ouest peuvent être considérées comme relativement sûres.

Les villes de toutes les autres régions ont un niveau de pollution atmosphérique qui varie de modéré (en Europe) à dangereux (en Asie) ou extrêmement dangereux (au Moyen-Orient).
 
Parmi les 10 destinations les plus visitées au monde, principalement situées en Amérique du Nord et en Europe, seules trois villes bénéficient d’une bonne qualité de l’air : San Francisco, New York et Philadelphie.

Par contre, six destinations ont une pollution de l’air modérée, dont Berlin qui arrive en tête. À Shanghai, la seule ville d’Asie dans le top 10, le dangereux niveau de pollution de l’air est susceptible d’entraîner d’importants problèmes sanitaires.  

La TMC ajoute "Les résultats de l’étude sont préoccupants. Avec seulement 10% de la population mondiale respirant de l’air “pur”, la probabilité qu'un voyageur d'affaires soit exposé à la pollution atmosphérique est très élevée".
 
Et évoluer dans environnement présentant des niveaux élevés de pollution de l’air – même pour un court séjour – a des effets négatifs sur la santé des visiteurs... et un coût. L’Union européenne dépense 62 Mds € par an à cause des problèmes de santé liés à la pollution de l’air.  À l’échelle mondiale, les coûts s’élèvent à près de 6000 Mds $ par an. 
 
L'étude sur la qualité de l’air réalisée par BCD Travel a pour objectif d'aider les Travel Managers à améliorer le bien-être des voyageurs et à mieux assumer leurs responsabilités légales sur cette question. Elle présente une vue d'ensemble sur la qualité de l'air par région et donne des conseils et astuces pour atténuer les risques liées à la pollution de l'air.

Le lien vers l'étude complète