RATP: grève des bus mardi,mercredi et jeudi en Île-de-France

Le syndicat CGT appelle les chauffeurs de bus à débrayer alors que le Sénat entame, mardi, l'examen du projet de loi d’orientation des mobilités (LOM), dont un volet porte sur l'ouverture à la concurrence des lignes de bus parisiennes.

La centrale syndicale entend faire pression sur le Sénat en rappelant sa ferme opposition à ce projet de loi qui signifie « démantèlement » de la Régie autonome des transports parisiens,  "entreprise publique de service public." Elle dénonce aussi  "le transfert automatique du personnel de conduite et de maintenance des bus  dans les filiales de droit privé ou chez les concurrents", après l’entrée en vigueur de la concurrence.

Les lignes d’autobus de la RATP en Île-de-France seront ouvertes à la concurrence à partir du 1er janvier 2025. La LOM doit fixer le cadre social dans lequel s’ouvrira ce secteur, en déterminant les droits des salariés et les modalités de transfert des personnels, dans le cas ou leur employeur perdrait des marchés.

L’ouverture à la concurrence des autres lignes de bus de la région parisienne, qui opèrent en grande couronne et qui ne sont pas exploitées par la RATP, est prévue pour janvier 2021.