Retards et annulations, les aéroports français remontent la pente

Comme chaque année, le classement des aéroports français en matière de retards et d’annulations de vente permet de prendre la température des incidents que traversent les voyageurs. Si la France n’est pas la mieux placée dans le classement européen, force est de constater que d’année en année, les résultats s’améliorent dans l'Hexagone.

Que faut-il retenir de l’étude ? Premier constat, les aéroports français ont enregistré beaucoup moins d’annulations de vols en 2017 qu’en 2016 et le nombre de retards de plus de 3h reste stable. Malgré une amélioration de leur qualité opérationnelle, les aéroports français sont toujours en dessous de la moyenne européenne d’autant que la situation n’est pas homogène : si la fiabilité opérationnelle de certains aéroports s’est nettement améliorée comme à Roissy Charles de Gaulle, Nice ou Toulouse , pour d’autres elle s’est fortement dégradée c'est le cas à Hyères,Perpignan ou Calvi.

Notons que des points noirs subsistent : 6,65% des vols au départ de l’aéroport de Paris Orly sont arrivés avec +1h de retard mais le plus mauvais score en termes de ponctualité générale est pour l’aéroport de Clermont-Ferrand Auvergne qui enregistre le plus fort taux de vols annulés ou retardés de +3h en 2017 : 3,69% .

Taux de retards de plus d’une heure du Top 30 des aéroports français les plus actifs