Ryanair classé parmi les 10 premiers pollueurs en Europe

Le transporteur à bas coût a l'honneur d'être la première compagnie aérienne à figurer sur la liste de l'Union européenne - mais ce ne sera probablement pas la dernière.

Ryanair a été l'un des 10 plus grands pollueurs en Europe en 2018, une première pour une entreprise qui n'exploite pas de centrales au charbon.

C'est la conclusion de l'analyse des données sur les émissions de carbone de l'Union européenne réalisée par Transport & Environment, un groupe de recherche basé à Bruxelles. Le groupe a constaté que les émissions de dioxyde de carbone de Ryanair ont augmenté de 6,9 % l'année dernière.

Les résultats soulignent la contribution croissante de l'industrie du transport aérien aux gaz à effet de serre responsables des dommages causés à l'atmosphère. La pollution causée par les compagnies aériennes a augmenté d'environ deux tiers depuis 2005 et devrait continuer d'augmenter à mesure que les vols deviennent plus abordables. L'industrie est donc sur la bonne voie pour devenir le plus gros émetteur d'émissions d'ici trois décennies.

Ryanair était neuvième sur la liste des principaux pollueurs en Europe. Les créneaux restants dans le top 10 ont été pris par les services publics qui produisent de l'électricité à partir du charbon, le combustible fossile le plus polluant.

Ryanair qui n'est pas avare de déclarations et autres communiqués n'a, pourtant, pas commenté ce résultat.