Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Dimanche 26 Novembre 2017

Ryanair met la pression sur les PNC qui ne vendent pas assez de snacks


Les ventes à bord constituent une source de revenus juteuse pour les low-cost. Et selon La Libre Belgique, Ryanair n’hésiterait pas à sanctionner les hôtesses et stewards qui ne vendent pas assez de snacks, parfums ou encore cartes à gratter pendant les vols.



Ryanair menace de sanctionner les PNC qui ne vendent pas assez dans les avions
Ryanair menace de sanctionner les PNC qui ne vendent pas assez dans les avions
Ryanair sanctionne les PNC qui réalisent de mauvaises ventes à bord des avions. La Libre a obtenu le courrier de réprimande reçu par un membre d'équipage. Le document - envoyé par WorkForce International, agence de recrutement utilisée par la low-cost - explique au collaborateur que ses performances de vente ne sont pas "acceptables". Il ajoute : “Vous avez drastiquement été en-dessous de ce qui était attendu”, soit un chiffre d’affaires de 50 euros par vol.

Sa sanction : ses horaires seront modifiés à partir du 1er décembre 2017 et ils lui seront remis chaque semaine. Ainsi, le PNC remplacera les collègues absents et n'aura plus de planning connu à l'avance. Le courrier prévient ensuite : "S’il n’y a pas d’amélioration significative et durable, d’autres actions seront prises et vous pourrez être sujet à des procédures disciplinaires”.

Contacté par le journal belge, Ryanair se défend : “Bien que nous ne puissions pas commenter en détail la lettre de WorkForce, elle ne définit clairement aucune “cible de vente” à atteindre. Comme la lettre le dit clairement, toute personne qui est en sous-performance constante et marquée risque d’être confrontée à une procédure disciplinaire “s’il n’y a pas d’amélioration significative et durable”. Nous nous attendons à ce que ceux qui ne sont pas au meilleur niveau de leur performance s’améliorent”.

Interrogé sur ce courrier, le syndicat irlandais Impact a pour sa part souhaité rappeler que la fonction première des PNC était d'assurer la sécurité des vols, et non les ventes à bord. Interrogée par le journal Guardian, l'organisation déplore : “Cette lettre démontre une approche brutale de gestion de la performance et révèle la vulnérabilité de chaque membre d’équipage s’ils n’atteignent pas des objectifs fixés”.

Pour mémoire, les ventes de produits à bord de Ryanair représente 27% des recettes de la low-cost (1,88 milliard d'euros en 2016). Son objectif est d'atteindre 30% d'ici 2020.


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Bonjour

Merci de nous donner votre avis. Il sera très utile pour améliorer les contenus de DéplacementsPros.com.

Les messages sont modérés

Le courage des opinions exprimées est une vertu que nous cultivons.
Les messages postés avec des adresses mails erronées ne seront pas publiés.

Les messages agressifs ou injurieux sont systématiquement éliminés.
Autant le savoir pour ne pas perdre votre temps.

Les commentaires ne sont pas faits pour assurer la publicité commerciale d'un annonceur ou d'un opérateur. Merci d'en tenir compte car tous les messages contraires à cette règle seront systématiquement effacés.

La rédaction

Qui sommes nous ? - Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires et sites recommandés : Vacances Pratiques, twitter, Google France, Santé voyage

Numéro de Commission Paritaire des Publications et Agences de presse : 1221 W 90128
Numéro d' ISNN - 2105-049X - Numéro de déclaration à la CNIL : 1391313

 

 Deplacements Pros.com est membre du Syndicat de la Presse d'information en ligne (Spiil).

Deplacements Pros.com est membre du Centre Français d'Exploitation du Droit de la Copie.

Merci de le signaler à votre entreprise afin qu'elle rajoute Deplacements Pros.com sur sa liste des sources d'informations consultées par son personnel.