Ryanair revoit à la baisse ses ambitions de bénéfice annuel

La compagnie aérienne irlandaise n'atteindra pas le bénéfice annuel qu'elle espérait. En cause, des tarifs toujours plus bas pour lutter contre offre surabondante par rapport à la demande.

Le transporteur à bas coût table sur un bénéfice net compris entre 1,0 et 1,1 milliard d'euros pour son exercice 2018/19 (achevé fin mars), contre une précédente estimation se situant entre 1,1 et 1,2 milliard. En nette baisse par rapport au 1,45 milliard enregistré en 2017/18. Il avait déjà été contraint d'annoncer une révision en baisse de ses objectifs en octobre dernier, conséquence alors d'une série de grèves du personnel de la compagnie.

"Le fait d'abaisser légèrement notre objectif annuel est décevant et c'est la conséquence directe de tarifs aériens plus bas que prévu au second semestre", a expliqué ce vendredi dans un communiqué Michael O'Leary, directeur général de la compagnie.

Il justifie cette faiblesse des prix des billets par l'offre surabondante par rapport à la demande sur le marché du court-courrier en Europe cet hiver.

Par conséquent, pour remplir ses avions et se démarquer de la concurrence, Ryanair doit baisser ses prix, ce qui a une incidence sur sa rentabilité.