Ryanair se dit intéressée par Altalia

Michael O’Leary fera-t-il son entrée dans la cour des compagnies traditionnelles via Alitalia ? "Pourquoi pas", dit le bouillonnant patron du transporteur irlandais qui a demandé comme 25 autres repreneurs potentiels à prendre connaissance du dossier auprès des mandataires. Mais il pose cependant ses conditions : "Nous sommes intéressés par un investissement fort dans Alitalia, […]

Michael O’Leary fera-t-il son entrée dans la cour des compagnies traditionnelles via Alitalia ? "Pourquoi pas", dit le bouillonnant patron du transporteur irlandais qui a demandé comme 25 autres repreneurs potentiels à prendre connaissance du dossier auprès des mandataires. Mais il pose cependant ses conditions : "Nous sommes intéressés par un investissement fort dans Alitalia, seulement si les commissaires en charge du dossier nous permettent d’importantes transformations indispensables pour rendre la compagnie rentable".

Des propos qui déplaisent fortement aux syndicats qui menacent de bloquer la compagnie si Ryanair devait prendre la direction du groupe italien. De son côté, Ryanair souligne que le fort développement du marché italien rendrait l’opération attractive pour les voyageurs transalpins.