SNCF : des dossiers sur la table pour finir la grève

La grève se poursuit ce mercredi 13 juin et les syndicats promettent d'aller au bout de leur calendrier, au moins. La ministre des transports les appelle à "prendre leurs responsabilités" et organise une nouvelle table ronde vendredi 15 juin. Les voyageurs d'affaires doivent cependant s'attendre à voir la grève se poursuivre jusqu'à la fin du mois.

"Le processus législatif arrive à son terme, avec une loi qui va être votée à l'Assemblée et jeudi au Sénat" a expliqué Elisabeth Borne ce mardi matin sur Franceinfo, "La réforme est votée. Quel sens a de poursuivre la grève?" a t-elle continué, appelant les organisations syndicales à "la responsabilité".

Mais les organisations syndicales estiment que "des questions restent en suspens", comme l'a indiqué Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, qui du coup allonge la liste des revendications et s'en justifie : "Le conflit a permis de mettre en avant des problèmes que le gouvernement avait décidé de ne pas voir".

Sur la table, il y a notamment la future convention collective de branche avec l'UTP (Union des Transports Publics et Ferroviaires). Une table ronde doit être organisée vendredi, en présence de la ministre des Transports,. "On ne sort bien évidemment pas de la grève à ce jour tant qu'on n'a pas eu des assurances, sur la future convention collective et l'accord d'entreprise avec la SNCF", a déclaré Olivier Boissou, secrétaire général adjoint de la CFDT cheminots. A voir aussi, le financement du régime spécial des cheminots, le suivi de leur santé (actuellement pris en charge par des médecins maison). "Nous voulons que l'Etat s’engage sur la reconstruction !", souligne Laurent Brun, secrétaire général de la CGT cheminots.

A noter que la CFDT Cheminots a décidé d'appeler ses adhérents à ne pas faire grève les 18 et 22 juin prochains, des jours prévus au calendrier de l'intersyndicale, "afin de permettre le bon acheminement des lycéens sur leur lieu d'examen" pour le baccalauréat.