Selon CWT, les préférences hôtelières des voyageurs d’affaires dépendent de leur pays d’origine

Une étude de RoomIt, chaîne de distribution hôtelière du groupe CWT, montre que les voyageurs d’affaires n’ont pas tous les mêmes critères avant de réserver un hôtel et ne s’y prennent pas tous de la même façon. Tout dépendrait de leur nationalité.

p.p1 {margin: 0.0px 0.0px 0.0px 0.0px; text-align: justify; font: 11.0px Helvetica; color: #000000; -webkit-text-stroke: #000000} p.p2 {margin: 0.0px 0.0px 0.0px 0.0px; text-align: justify; font: 11.0px Helvetica; color: #000000; -webkit-text-stroke: #000000; min-height: 13.0px} span.s1 {font-kerning: none}

Calme, prix, confort, accès à Internet, etc. Autant de critères qui interviennent lors de la réservation d’une chambre d’hôtel. Souvent, c’est l’un d’entre eux qui est décisif. Et tout dépendrait en fait de notre pays d’origine. C’est en tout cas ce qui ressort d’une étude réalisée par RoomIt, chaîne de distribution hôtelière du groupe CWT. Cette étude a été réalisée entre le 28 novembre et le 14 décembre 2018 au moyen d’un sondage réalisé auprès de personnes de plus de 18 ans qui ont passé au moins une nuit à l’extérieur de leur domicile pour un voyage d’affaires. Les 660 répondants étaient originaires des États-Unis, du Canada, du Royaume-Uni, d’Inde, de France, d’Italie, d’Allemagne, d'Australie ou du Mexique. La même étude démontre que la méthodologie de réservation varie en fonction des nationalités.

 

Les participants ont avant tout beaucoup de points communs. La plupart d’entre eux répond que l’accès au wi-fi (84 % des sondés), le prix des chambres (81 %), la distance du lieu de travail (81 %) et le petit-déjeuner (79 %) sont des facteurs importants voire décisifs avant la réservation. Mais d’autres critères sont plus rares et surtout spécifiques à certaines nationalités. Ainsi, la présence d’un club de remise en forme aurait son importance pour 44 % des voyageurs d’affaires britanniques et allemands. De manière générale, la qualité (44 %), la fiabilité (38 %), la commodité (40 %), le calme (30 %), le prix (28 %) et le confort (28 %) sont des critères importants pour tous les sondés mais les préférences sont là aussi variables. Les Français apprécient davantage le confort et le calme (49 et 39 %) tandis que la qualité est plus importante pour les Américains et les Britanniques, quand les Mexicains privilégient la fiabilité. Le plus souvent, les Allemands font leurs choix grâce aux photos. Les Français, eux, n’ont pas le goût de la découverte, 26 % d’entre eux choisissant de ne pas tester de nouvelles marques hôtelières.

 

Le prix et les manières de réserver sont aussi une histoire de nationalité

p.p1 {margin: 0.0px 0.0px 16.0px 0.0px; text-align: justify; line-height: 18.0px; font: 11.0px Times; color: #262626; -webkit-text-stroke: #262626} span.s1 {font-kerning: none} Au niveau du prix, le sondage montre une nette préférence générale pour les hôtels situés entre la catégorie moyenne-supérieure et le haut-de-gamme. Les propriétés de luxe seraient privilégiées par les Australiens et les Indiens tandis que les propriétés haut et milieu de gamme ont la préférence des Mexicains, des Américains et des Italiens.
 
Pour ce qui est de la réservation, là aussi, tout diffère en fonction des nationalités. Les Canadiens ont plutôt tendance à utiliser les outils de réservation de leur entreprise, tandis que les Allemands préfèrent compter sur un tiers ou s’adresser à des agences de voyage.