Toulouse-Blagnac ralentit en ce début 2019

L'aéroport de Toulouse-Blagnac fait grise mine en ce début d'année 2019. La plate-forme voit son trafic passagers régresser de 0,8% en janvier. Le repli s'explique entre autres par la perte de vitesse du segment International.

L'aéroport de Toulouse-Blagnac a géré 673 712 passagers en janvier, soit une baisse de trafic de 0,8%. Cette légère contre-performance vient principalement du recul du trafic international global (-2%).

En effet, l'espace Schengen a enregistré une baisse d'activité (-4,7%, 179 496 passagers). Madrid conserve sa place de destination la plus fréquentée malgré une baisse de 10,9% (27 728 voyageurs). Les plus fortes croissances sont observées sur Tenerife (+90,2%,3 639 passagers), Bâle (+32,5%, 5 802 passagers) et Porto (+25,1%, 4 532 clients).

Hors Schengen (+4,7%, 74 713 clients), le trafic sur Londres progresse encore en janvier (+4,6%), avec 54 030 voyageurs répartis sur quatre aéroports : Londres-Heathrow (+23,8%, 18 980 passagers), Londres- Stansted (-2,9%, 16 318 voyageurs), Londres-Gatwick (-4,4%, 15 892 clients) et Londres-Luton (-1,3%, 2 840 passagers).

Le trafic sur l’Afrique du Nord est à la hausse (+6,5%), avec des progressions sur le Maroc (+21%, 19 214 clients), la Tunisie (+8%, 5 443 passagers), qui compensent le recul sur l’Algérie (-11,8%, 11 457 voyageurs).

Les lignes domestiques ont été un peu plus dynamiques que le réseau international. Le segment a généré 376 623 passagers, soit une hausse de 0,7% par rapport à la même époque l'année dernière.

Le trafic sur Paris est en baisse (-1,5%), avec une régression sur Paris-Orly (-2,6%, 188 528 passagers) que ne compense pas l’augmentation sur Paris-CDG (+1,2%, 74 807 voyageurs). En région, le trafic confirme sa croissance (+6,4%, 113 288 clients), avec des progressions sur la majorité des destinations. Les hausses les plus notables sont enregistrées sur Nice (+64,1%, 12 523 voyageurs), Marseille (+53,5 %, 4 632 clients) et Rennes (+8,8%, 6 172 passagers).