Trafic en hausse pour le tunnel sous la Manche malgré les grèves françaises

L'opérateur du tunnel sous la Manche Getlink (anciennement Eurotunnel) a vu son bénéfice net du premier semestre augmenter de 15% à 39 millions d'euros, malgré les grèves de la SNCF qui lui font perdre 4,5 millions d'euros de son résultat avant impôts.

La société a déclaré qu'elle est toujours en bonne voie de gagner 545 millions d'euros pour l'ensemble de l'année.

Au cours du premier semestre, le nombre de voitures utilisant le tunnel a augmenté de 2 % pour atteindre 1,163 million, mais le nombre d'autocars a diminué de 2 % pour s'établir à 27 274.

Le chiffre d'affaires de ses services de navette a augmenté de 5% à 296 millions d'euros, ce qui, selon Getlink, est dû à sa politique de prix dynamique pour le trafic de passagers et de camions.

Le nombre de voyageurs ferroviaires empruntant le tunnel a augmenté de 3 % pour atteindre 5,198 millions, grâce au lancement des services directs entre Londres et Amsterdam en avril.

Le volume de passagers a été un record au premier semestre pour Eurostar malgré les grèves de la SNCF, tandis que le volume des trains de marchandises a augmenté de 12%, soit 147 millions d'euros pour Getlink au cours des six premiers mois de l'année.