Transavia France : vote favorable des pilotes pour déplafonner la limite des 40 appareils

Dans le cadre du référendum conduit par le SNPL (syndicat national de pilotes de ligne) Air France, ses membres se sont largement exprimés en faveur d'un accord déplafonnant la limite actuelle de quarante appareils dépendant de Transavia.

«Transavia va pouvoir poursuivre son développement sans limitation du nombre d'avions et dans des conditions économiquement équilibrées pour le groupe Air France. La compagnie pourra accélérer son offensive sur le marché très concurrentiel du low-cost,au départ d'Orly et de la province» se félicite le groupe Air France-KLM dans un communiqué.

Les pilotes du SNPL ont approuvé l'accord par 78,08% de votes positifs, avec un taux de participation de 82,67%.

Le SNPL avait, en avril, donné son accord à une écrasante majorité (97%) pour des négociations autour du développement de Transavia. Ces négociations entre les pilotes et la direction d'Air France-KLM devaient être validés par ce référendum. Les pilotes historiques se sont opposé aux conditions qui leur sont faites, mais ils sont minoritaires au sein des pilotes de Transavia (79 contre 350 détachés). Ces pilotes, entrés chez Transavia entre 2007 et 2014 en provenance d'une compagnie autre qu'Air France, dénoncent notamment la diminution de leur ancienneté et de leur séniorité. Le SPL Transavia pourrait déposer un préavis ou une action en référé contre cet accord.

Outre le déplafonnement de la limite actuelle de quarante appareils dépendant de Transavia, l'accord aligne le salaire des pilotes de la compagnie low-cost sur celui des pilotes AF.