Travelport va vendre de l’hôtellerie sur la blockchain d’IBM

Travelport poursuit ses projets de développement avec IBM. Parmi les annonces faites dernièrement, le GDS envisage de simplifier la distribution des contenus hôteliers en recourant à la blockchain d’IBM.

Quelques jours après l’événement Travelport LIVE, le GDS annonce la finalisation d’un POC — ou une expérimentation visant à démontrer la faisabilité d’un projet — pour vendre le contenu des hôteliers via la chaîne de blocs. Travelport souhaite simplifier et homogénéiser la mise en ligne, la distribution et la vente des contenus hôteliers entre sa plateforme et celles des agences de voyages et des hôtels partenaires. Pour y parvenir, le GDS a recours à la blockchain d’IBM.

De nombreuses évolutions ont eu un impact sur les offres de voyage. Plus de destinations, mais aussi plus de fournisseurs et d’intermédiaires. Résultat : des voyageurs toujours plus exigeants et en quête de séjours sur-mesure. A cela s’ajoute une inégalité en matière de performances techniques entre ces nombreux fournisseurs et intermédiaires. Ces divergences impactent l’ensemble de l’écosystème de distribution du Travel car elles complexifient la gestion.

Travelport souhaite changer la donne et faciliter la gestion entre plusieurs acteurs de mêmes registres en exploitant les smart contracts, ces programmes automatiques introduits par la blockchain.

Une opportunité de réduire les coûts de gestion pour l’ensemble des opérateurs, peut-on lire dans le communiqué. "Nous donnons à l’opérateur la possibilité de télécharger des réservations et de traiter des contrats et des tâches administratives au sein du réseau de chaînes de blocs au lieu de gérer manuellement ces tâches qui constitue normalement la partie la plus coûteuse des transactions", explique Travelport. Le GDS n’a cependant précisé aucune date de lancement pour son projet blockchain.