Trump et l’Otan perturbent le ciel belge

L’heure d’arrivée de l’Air Force One de Donald Trump mercredi à Bruxelles n’est pas encore connue – services secrets obligent – mais s’accompagnera d’une « no fly zone » qui se doublera ce mercredi 24 mai de la répétition générale du défilé aérien prévu pour l’Assemblée générale de l’Otan. Les répétitions sont programmées au moment […]

L’heure d’arrivée de l'Air Force One de Donald Trump mercredi à Bruxelles n'est pas encore connue - services secrets obligent - mais s'accompagnera d'une « no fly zone » qui se doublera ce mercredi 24 mai de la répétition générale du défilé aérien prévu pour l'Assemblée générale de l'Otan.

Les répétitions sont programmées au moment même des départs en week-end prolongé pour les Belges, avec des limitations d'accès au ciel belge entre 17h et 19h. Mêmes horaires et nouvelles perturbations prévues également ce jeudi 25 mai, au moment du défilé lui-même. Les aéroports de Bruxelles et de Charleroi sont concernés avec des retards qui pourraient atteindre une demi-heure pour les vols programmés.