USA : les PME/PMI inquiètes de la guerre économique engagée par Trump

"Le protectionnisme est toujours mauvais quand il s’attaque à des pays partenaires qui seront tentés de nous pénaliser", commente John Wisley, responsable d’une petite entreprise de fabrication de bateaux de plaisance installée en Floride sur le Golfe du Mexique.

Un constat que font aussi les membres de l’American Business Traveller Association, persuadés que les ventes américaines à l’étranger vont subir d’importantes baisses. La décision de Donald Trump d’imposer des hausses de taxes d’importation sur l’acier et l’aluminium ne fait pas le bonheur des petites et moyennes entreprises américaines inquiètent des mesures de rétorsion que prendront les Chinois et les Européens. Pour beaucoup, les efforts menés à l’étranger autour des produits américains pourraient être réduits à néant en quelques mois. Tous sont persuadés que les pays visés par la guerre de l’acier mettront en place des mesures dangereuses pour l’économie américaine. Ce que confirme un sondage du New York Times.

Pour l’American Business Traveller Association, cette décision peut également mettre un coup d’arrêt à la hausse sensible des déplacements professionnels constatée en 2017 et mettre un terme aux projets de voyages d’affaires qui se préparaient d’ici à la fin de l’année 2018. Plusieurs associations s’inquiètent aussi d’une diminution du nombre de visiteurs étrangers aux USA, ce qui "serait un signe du désintérêt économique vis-à-vis de notre pays".

Même la Business Travel Coalition y est allée de son commentaire en considérant que la fin de l’ordre mondial du commerce est un mauvais signal envoyé aux entreprises et de préciser que "Le Président Trump n’imagine pas les conséquences d’une telle décision".