Un TGV Bordeaux-Londres sur les rails

Lisea, concessionnaire de la LGV Bordeaux-Tours, travaille sur le développement d'une ligne Bordeaux-Londres qui, en utilisant en partie l'itinéraire de contournement de Paris comme le Bordeaux-Lille, permettrait de faire une liaison centre-ville à centre-ville en moins de 5 heures.

Il y a un an déjà que Lisea travaille sur le sujet d'un Bordeaux-Londres et l'objectif est maintenant de tester la ligne en 2020, au rythme d'un train de 750 ou 900 sièges, une fois par semaine initialement avant un aller-retour Bordeaux-Londres quotidien.

La réunion de travail organisée mercredi à Bordeaux avec SNCF Reseau, Eurotunnel et High Speed 1 a permis d'envisager les futurs aménagements en gare, plutôt légers si ce n'est pour les contrôles de passeport désormais bien maîtrisés, puisqu'en France une demi-douzaine de gares accueillent des départs vers l'Eurostar.

Hervé Le Caignec, patron de Lisea, a indiqué à Sud Ouest qu'il ne voyait pas dans cette création une concurrence pour l'avion mais prévoyait plutôt un complément de marché, tant auprès de la clientèle corporate qu'auprès des loisirs. 5 heures de centre-ville à centre-ville, cela se regarde avec les obligations de contrôles et l'embouteillage actuel des aéroports.