Un hôtel japonais se sépare de ses robots car ils font du mauvais boulot

L'hôtel Henn Na de Nagasaki a possédé jusqu'à 243 robots. Des "employés" jugés trop mauvais pour le job, la moitié d'entre eux vient d'être mis au rencart. L'espèce humaine semble avoir encore de beaux jours devant elle.

En 2015, l’hôtel se dote d’environ 80 robots pour répondre au manque de main-d’œuvre dû à la zone dans laquelle il se trouve. À l’origine, ils se destinaient à des usages simples non liés à des relations avec la clientèle, à l’exemple du ramassage des détritus et du rangement des bagages des clients. Plus tard, le Henn Na décide d’installer des machines supplémentaires pour le divertissement de ces derniers afin de continuer dans ce même mouvement. Au total, il y en a alors 243, et certains d’entre eux sont positionnés dans les chambres.

Néanmoins, les clients n’ont pas apprécié de devoir interagir avec des machines qui semblaient avoir du mal à comprendre leur requête. En effet, les robots dinosaures placés à l’accueil ont eu énormément du mal à effectuer les tâches qui leur étaient assignées, tandis que certains tombaient en panne avec les bagages des clients avant d’atteindre leurs chambres. De plus, les robots présents dans la chambre semblaient avoir beaucoup de difficultés à comprendre les requêtes. Un client s’est plaint d’être réveillé plusieurs fois par nuit par le robot Churi qui disait "Désolé, je ne suis pas sûr d’avoir compris" , car il confondait le bruit du sommeil avec une question. Nul doute que ce type de machines fait désormais partie des exclus.