Un nouvel été de retards et d’annulations dans le ciel européen

L'Union européenne tente, depuis plus d'une décennie, de s'attaquer à la fragmentation de l'espace aérien du continent, et il ne semble pas qu'une solution soit en vue.

L'été dernier a été difficile en Europe pour les compagnies aériennes et les touristes, les problèmes de contrôle du trafic aérien ayant entraîné des retards et des annulations sur tout le continent.

Mais rassurez-vous, cet été, ce sera pire ou pour le moins aussi catastrophique.

"Je prévois déjà pour cet été une tempête parfaite avec des retards car nous savons que nous n'avons pas la capacité nécessaire dans l'espace aérien en Europe, ce sera donc à nouveau un de ces horribles étés", a prévenu Eduardo Santander, directeur exécutif de la Commission européenne du tourisme, lors du sommet annuel du Conseil mondial du voyage et du tourisme à Séville, en Espagne.

L'Union européenne a essayé de réformer l'espace aérien fragmenté du continent, mais a jusqu'à présent lutté pour faire adopter la solution qu'elle propose. Et l'été dernier, les pénuries de personnel et les grèves ont exacerbé le problème. A noter que ce problème a eu un impact non seulement sur les vols intra-européens, mais aussi sur les voyageurs long-courriers en provenance de l'Inde et de la Chine.

Eurocontrol estime que le nombre de passagers en Europe retardés d'une à deux heures passera d'environ 50 000 par jour actuellement à environ 470 000 par jour en 2040.