Un pourboire pour les chauffeurs Uber

Pourboires, assurances et micro-crédit, Uber fait savoir qu'elle met plusieurs dispositions en œuvre pour adoucir la vie de ses chauffeurs. De quoi désamorcer les conflits ?

Si les voyageurs d'affaires sont contents de leur chauffeur Uber, ils vont pouvoir lui donner un pourboire via l'application, sans que le service de VTC ne prenne de commission. C'est l'une des mesures prises par Uber pour tenter d'amadouer ses chauffeurs. La mesure sera effective d'ici le début du mois d'octobre, et sera aussi lancée au Royaume-Uni et au Canada.

Le "changement stratégique" promis par le groupe en juin dernier passe par ailleurs par la signature d'un contrat avec Axa pour la protection des chauffeurs en cas d'accident avec prise en charge des coûts des soins, indemnisation en cas d'incapacité ainsi que l'indemnisation des ayants-droits en cas de décès.

Enfin Uber doit signer avec l'Association pour le Droit à l'Initiative Economique (ADIE) un partenariat pour proposer des solutions de financement à près de 5000 chauffeurs par an. Cela représente un engagement financier de 2,8 millions d'euros pour Uber, tandis que l'Adie propose un accès facilité au microcrédit pour financer la formation et l'achat d'un véhicule. "Uber vit un moment important, le commencement d'un nouveau chapitre", explique Steve Salom, directeur général d'Uber en France, dans un communiqué.