Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Un robot room-service au Yotel de Miami


C'est un majordome de taille moyenne et tout en rondeur qui se met au service des voyageurs d'affaires. Techi Butler ne refusera jamais de faire des heures supplémentaires non-payées et ne se mettra jamais en grève. Sauf s'il tombe en panne. Techi est un robot déjà utilisé dans des hôpitaux mais qui débute dans le métier de l'hôtellerie.



Le robot Techi sait prendre l’ascenseur pour guider un client ou livrer une commande de room-service
Le robot Techi sait prendre l’ascenseur pour guider un client ou livrer une commande de room-service
Si un déplacement professionnel vous conduit à Miami, vous aurez peut être l'occasion de rencontrer Techi Butler, mis au point par la firme singapourienne Techmetics. Le robot sait déjà se rendre utile dans de nombreux casinos ainsi que dans des hôpitaux où il distraie autant les patients qu'il peut leur rendre de menus services. Son arrivée dans le secteur de l'hôtellerie ne devrait pas être une reconversion trop difficile.

Le Yotelpad de Miami, filiale d’Aria Development Group, semble y croire fermement. L’établissement vient d’engager trois robots majordomes permettant d’automatiser un certain nombre de tâches. Mais contrairement à certains établissements hôteliers qui ne jurent que par les robots, les fonctions du Techi Butler au sein du Yotelpad sont limitées. Cet automate majordome est avant tout destiné à livrer des produits en chambre à la demande du voyageur.

Totalement autonome, le robot se déplace à une vitesse moyenne inférieure à 5 km/h. Il est également capable d’appeler et d’emprunter un ascenseur pour assurer le room-service ou pour accompagner un voyageur à sa chambre. Des fonctions basiques qui devraient rassurer le personnel humain. Il reste encore des progrès à réaliser avant que cette technologie ne remplace un concierge.

Pour l’heure le dispositif ne permet d’automatiser que de petites tâches. "Nous voyons ces robots comme nous voyons la plupart des autres technologies : une petite amélioration ", souligne David Arditi, le gérant de Yotelpad. À terme, l’automate devra intégrer de nouvelles fonctionnalités, par exemple informer le voyageur via une carte numérique listant les services de covoiturage ou des horaires d'avion en temps réel.