United teste une ancienne méthode d’embarquement

L'embarquement est un moment chronophage et stressant aussi bien pour les passagers que les compagnies aériennes. Tous les transporteurs tentent d'ailleurs de trouver le dispositif le plus optimum. Dans sa recherche de rapidité et d'efficacité, United Airlines fait un retour en arrière en mettant à nouveau en place 2 groupes au lieu de 5.

United essaie de trouver la méthode la plus rapide pour embarquer les passagers. Ses recherches la mènent à revenir en arrière. Sur les aéroports de Chicago O'Hare, Houston George Bush et Los Angeles, la compagnie a délaissé les 5 groupes à l'embarquement pour revenir à deux files. Cette méthode, utilisée jusqu'en 2012, est simple : les passagers First et Business montent dans l'avion en premier, suivis ensuite par les clients Eco et Basic Economy.

Le groupe en cours d'embarquement est indiqué via des écrans.

La porte-parole de la compagnie Maddie King a indique à CNBC que le changement a été introduit sur les feedbacks du personnel au sol et des passagers. Par ailleurs, ce retour en arrière est facilité par le développement de l'offre Basic Economy sur le réseau domestique. En effet, ces clients n'ayant pas de bagage cabine n'ont pas à "se battre" pour trouver une place pour leur sac dans les coffres ou sous les sièges, ce qui permet à la compagnie de gagner en rapidité et sérénité lors de leur embarquement.

Par ailleurs, pour éviter les couacs et les attroupements devant les portes, la liste des surclassements à l'embarquement a été supprimée puisque les voyageurs sont désormais prévenus en amont.

Ce dispositif sera testé dans autres aéroports cet été.