Véhicules volants en Île-de-France : Un partenariat pour avancer

La RATP, Airbus et le groupe Aéroports de Paris (ADP) ont signé un partenariat au Salon du Bourget sur le développement d’un réseau de véhicules volants en Île-de-France. Les trois groupes ont convenu de travailler conjointement, et aussi chacun de leur côté, pour un réseau opérationnel dès 2024.

p.p1 {margin: 0.0px 0.0px 0.0px 0.0px; text-align: justify; font: 11.0px Helvetica; color: #000000; -webkit-text-stroke: #000000} p.p2 {margin: 0.0px 0.0px 0.0px 0.0px; text-align: justify; font: 11.0px Helvetica; color: #000000; -webkit-text-stroke: #000000; min-height: 13.0px} span.s1 {font-kerning: none}

Comme annoncé sur TOM.travel, le projet de réseau de véhicules volants en Île-de-France vient probablement de connaître une étape majeure dans son élaboration. Après un premier accord signé en mai entre Airbus et la RATP, un nouveau partenariat a été convenu entre les deux groupes, auxquels s’est ajoutée la société ADP. Des experts provenant des 3 sociétés vont pouvoir travailler tous ensemble sur une étude de faisabilité du projet. L’ensemble des problématiques liées à la conception puis à l’utilisation de ces véhicules pas comme les autres seront étudiées.

 

La RATP, Airbus et ADP ont également convenu de travailler chacun de leur côté pour avancer au plus vite, dans une volonté de faire décoller ces véhicules dès 2024, à l’occasion des Jeux olympiques organisés à Paris. Airbus étudiera l’intégration des véhicules dans l’espace urbain, notamment sur le plan sécuritaire par rapport à la population. La RATP sera elle chargée de réfléchir à la compatibilité du futur réseau avec les transports parisiens actuels. ADP profitera de son côté des nombreuses infrastructures en sa possession pour effectuer des expérimentations matérielles.