Vinci Airports enregistre une belle croissance du trafic passagers cette année

Le premier opérateur aéroportuaire privé au monde affiche une hausse globale de 6,7% de son trafic passagers au premier semestre 2019, avec une progression importante dans la plupart des pays (46 aéroports) où il est présent.

Vinci Airports enregistre une croissance soutenue de son activité depuis le début de l'année. Le premier opérateur aéroportuaire privé au monde affiche une hausse de 7,3% de son trafic passagers au second trimestre, par rapport au même trimestre de 2018, avec un total de 66,2 millions de passagers accueillis dans les 46 aéroports du réseau. La progression du trafic passagers s'établit à 6,7 % au premier semestre.

Ce second trimestre a été marqué par des niveaux de croissance élevés dans la plupart des pays où l'opérateur est présent, dont la France (Lyon Saint-Exupéry, Nantes, Clermont-Ferrand), le Portugal (dix aéroports dont Lisbonne), le Japon (Osaka Kansai International et Osaka Itami), le Royaume-Uni (Londres Gatwick, Belfast) et la République dominicaine (six aéroports dont Las Americas à Saint-Domingue). La palme de la croissance la plus élevée revient au Cambodge où Vinci Airports gère trois aéroports dont
Phnom Penh et Siem Reap : le trafic passager a progressé de 25,1 % au deuxième trimestre, hausse liée en partie à l'ouverture par Emirates d'une liaison quotidienne entre Phnom Penh et Dubaï.

Autre belle réussite, la Serbie. Vinci Airports est devenu
officiellement concessionnaire de l’aéroport Nikola Tesla de
Belgrade en décembre dernier, et affiche une progression de 7,4% du trafic sur la plateforme au deuxième trimestre. Entre autres satisfactions, l'opérateur note le retour d’Air France et l'arrivée d'ASL Airlines sur le ligne Paris-Belgrade, ainsi que par l’ouverture d’une nouvelle liaison Wizz Air reliant la capitale serbe à Lyon-Saint Exupéry. Vinci Airports a en revanche enregistré des résultats décevants sur Bahia, une situation conjoncturelle liée à l’arrêt des vols sur l’ensemble du pays de la compagnie Avianca Brasil, en redressement judiciaire depuis décembre 2018.
VDM