Vinci sera candidat à toutes les privatisations d’aéroports

Vinci ne cache pas son appétit pour l'aérien. Lors d'une journée investisseurs sur son activité de concessions, l'entreprise a indiqué qu'il participerait "systématiquement" à tous les appels d'offres lancés dans le cadre d'une privatisation d'aéroports.

Vinci a identifié 35 aéroports pouvant devenir des cibles potentielles d'acquisitions "structurantes" et 24 pays stratégiques. Par ailleurs, le groupe compte participer "systématiquement" à tous les appels d'offres qui seraient lancés dans le cadre d'une privatisation d'une plate-forme. Son estimation porte à 3 ou 4 opérations de plus de 200 millions d'euros par an.

Concernant les concessions d'autoroute, Vinci est plus mesuré et prévoit de suivre une une approche "opportuniste et sélective". La holding a indiqué aux investisseurs qu'elle allait se concentrer en premier lieu au développement des marchés sur lesquels elle est déjà présente.