Voiture connectée : les voyageurs d’affaires prêt à l’utiliser comme nouvel espace de travail ?

Selon une étude réalisée par Oresys, 73% des Français seraient intéressés par un véhicule autonome pour "dormir et se relaxer" durant leur trajet.

Une technologie qui séduit la majorité des Français et notamment des voyageurs d'affaires. Ainsi, 50% des automobilistes français, allemands, américains, chinois et japonais attendent avec impatience l’arrivée des véhicules autonomes, et notamment pour un usage de relaxation, ils sont beaucoup plus réticents, et en particulier les Français, à mettre le prix dans des équipements dédiés.

Le taux d’acceptation de ces véhicules autonomes augmente significativement pour les familles, les jeunes, les habitants des grandes villes, mais aussi pour les personnes qui estiment passer quotidiennement trop de temps dans une voiture (plus de 95 minutes/jour), en particulier les Américains.

Parmi les "fonctionnalités" les plus plébiscitées : le fait de pouvoir se relaxer (47%), se divertir (40%), manger et boire (38%) ou bien encore travailler (23%).
Selon un tableau comparatif, le plus fort potentiel de développement se trouve en Chine. De même que les Chinois sont les plus susceptibles de payer pour des équipements en option. Les Français eux, sont les plus sensibles à l'auto-partage, contrairement aux Américains.

« Cette étude établit que les constructeurs et équipementiers ont tout intérêt à développer une stratégie complète pour développer et équiper des véhicules adaptés aux usages ‘dormir et se relaxer’ et ‘travailler et être productif’. Sur le terrain du taxi autonome comme solution de mobilité, les opérateurs ont intérêt à se positionner dans un premier temps sur des services tels que la ‘voiture silencieuse’ ou ‘ le véhicule touristique’ », conclut Hervé de Perthuis, Associé d’Oresys.