Voyages d’affaires: bons résultats en 2018 mais risque de ralentissement économique

232

L'année a été très bonne pour les voyages d'affaires en général, les chaînes hôtelières et les compagnies aériennes enregistrant toutes deux une forte croissance, les entreprises continuant d'envoyer leurs employés dans le monde entier.

Lors de leurs annonces de résultats du troisième trimestre, les hauts dirigeants du secteur des voyages d'affaires aux Etats-Unis ont exprimé leur optimisme quant à l'avenir de la croissance continue de ce marché. Néanmoins, des signes indiquent qu'un ralentissement économique se profile à l'horizon. Les tarifs hôteliers sont élevés, ce qui exerce une pression sur les personnes qui planifient les réunions et les événements. Il y a aussi des préoccupations persistantes au sujet de l'effet que les guerres et les négociations commerciales en cours dans le monde entier auront sur les marchés boursiers mondiaux, ainsi que l'incertitude qui s'y glisse. Alors que les principaux acteurs du voyage d'affaires s'entendent mieux qu'avant, la collaboration risque de ne pas durer si la pression financière augmente.

Afin de maintenir une croissance soutenue dans ce secteur, les chefs de file de l'industrie du voyage d'affaires ne ménagent pas leurs efforts. Les responsables de la chaîne hôtelière Marriott précisent " entretenir un dialogue régulier avec les grands clients d'affaires, qu'il s'agisse de groupes ou de voyageurs de passage. Nous avons d'excellents clients corporatifs qui s'attendent à des arrangements spéciaux. Et pour le bon client, c'est ce que nous faisons." Du côté du groupe Hyatt, on affiche sa satisfaction, "nous constatons que nos activités de gestion de comptes d'entreprise au troisième trimestre ont été très solides, avec une croissance à un chiffre. Nous pensons donc que le voyage d'affaires est en bonne santé et nous sommes satisfaits de la demande."

Optimisme également chez Travelport où l'on s'attend à de bonnes perspectives mondiales pour le voyage d'affaires. " Nous avons enregistré des succès dans de nouveaux pays comme la Scandinavie et l'Autriche, où nous avions jusqu'à présent peu de parts de marché. Sur le plan géographique, en Asie, nous progressons deux fois plus vite en termes de réservations aériennes que le marché de la GDS. C'est en partie le cas de l'Inde, mais nous avons aussi enregistré des gains importants en Indonésie, en Thaïlande et en Malaisie. Nous constatons également de bons progrès dans plusieurs pays d'Europe et d'Amérique latine."

Enfin, chez American Airlines, tous les indicateurs sont au vert. "Nous avons un solide portefeuille de nouveaux comptes, 450 nouveaux comptes d'entreprise gérés signés au cours du dernier trimestre et de nombreuses autres signatures à venir. Nous n'avons pas vu de faiblesse ou de chute. Et en fait, nous sommes très heureux, cette amélioration des opérations ne fera qu'accroître les bénéfices."