Voyages d’affaires: les millenials pratiquent le bleisure mais évitent d’en parler

Les millenials, ou génération Y ( personnes nées entre 1980 et 2000) représentent aujourd'hui une part importante de la population active. Et ils sont les premiers à oser tirer profit d'un avantage non-officiel, l'activité de loisir pendant un voyage d'affaires. Le bleisure, contraction des mots anglais "business" et "leisure" ou comment concilier le loisir avec le travail.

Joindre l'utile à l'agréable. Les millenials ont franchi le pas allègrement. D'après le sondage annuel du loueur de voitures National Car Rental sur l'état des voyages d'affaires, il apparaît que 90% des voyageurs d'affaires nés entre 1980 et 2000 ont profité d'un déplacement professionnel pour s'accorder du temps libre personnel à cette occasion. Ils sont plus nombreux que leurs collègues de la génération X (nés entre 1960 et 1980) qui reconnaissent à 81% pratiquer le bleisure, c'est 1% de plus que les baby boomers (nés après guerre entre 1946 et le début des années 60).

Bien que les trois générations profitent des voyages de loisirs, de récents rapports de l'industrie indiquent que ce sont bien les millennials qui ont ouvert la voie à la normalisation de cette tendance. L'une des principales raisons peut être qu'ils ont identifié une opportunité budgétaire favorable : Près de la moitié d'entre eux (49%) reconnaissent avoir prolongé leur voyage d'affaires par un voyage d'agrément ou prévu des vacances autour d'un voyage d'affaires pour économiser sur les coûts de vacances.

Le sondage révèle, également, qu'indépendamment de l'âge, les voyageurs qui s'accordent un peu de loisirs lors de leurs déplacements sont plus heureux que ceux qui ne le font pas, 93% contre 75%.

Mais en dépit de ce bénéfice revendiqué, la tendance semble avoir du mal s'imposer dans les mentalités. Les employés qui pratiquent le bleisure hésitent à en parler ouvertement dans l'entreprise par peur d'être stigmatisés. Le touriste au boulot, c'est rarement bien perçu. 45% des millenials estiment qu'il est préférable de ne pas en parler.

Pourtant, si 'lon en croit cette enquête, ce ne sont pas les entreprises qui mettent un frein à la pratique du bleisure. 76% des patrons et des gestionnaires de voyages disent encourager leurs équipes à prendre du temps pour eux lors de leurs voyages d'affaires.

Enfin, quelles que soient les activités de loisirs qu'ils pratiquent, les voyageurs d'affaires se tournent plus que jamais vers la technologie pour rester connectés. 93 % des voyageurs fréquents préfèrent les marques de voyage dotées d'une technologie qui simplifie les déplacements. Ils utilisent en moyenne 3 applications de voyage lorsqu'ils voyagent pour affaires. Comme on pouvait s'y attendre, les millennials (46 %) sont beaucoup plus susceptibles que ceux de la génération X (37 %) et des baby-boomers (35 %) de toujours choisir une marque de voyage en fonction de la technologie qu'elle offre.

Les résultats détaillés de l'enquête sur l'état des voyages d'affaires de 2019 de National Car Rental, sont consultables (en anglais) sur le site de nationalcar.com.