Des passagers Aigle Azur bloqués à Alger

Aéroport d'Alger

Depuis mardi matin, 200 Toulousains sont bloqués sur le sol algérien.

La mise en redressement judiciaire d’Aigle Azur et la démission, en début de semaine, de son PDG, Frantz Yvelin, ne devait entraîner aucune perturbation des vols prévus… Pourtant, jeudi 4 septembre au soir, 200 Toulousains sont bloqués à l’aéroport d’Alger depuis près de 3 jours.

C’est en effet mardi 2 septembre à 10h que ce vol Alger-Toulouse devait avoir lieu. Las, d’après La Dépêche, après l’annonce d’un retard repoussant le départ à 23h45, les passagers ont été dirigés vers un hôtel, alors que leurs bagages étaient déjà en soute. Puis c’est de leur passeport qu’ils ont été privés, ayant dû les remettre à l’accueil de l’hôtel qui les aurait remis à la compagnie aérienne : impossible désormais de tenter de prendre un autre vol.

Pour l'heure, aucune information n'est fournie sur la programmation de cet invraisemblable et hypothétique Alger-Toulouse. Une incertitude et un sentiment d’improvisation qui ne manquent pas d’angoisser ces passagers victimes des déboires de la compagnie.