British Airways : la grève se poursuit, le mouvement se durcit

Grève très suivie chez British Airways

La grève, très suivie hier, se poursuit aujourd'hui. Les conditions d'un durcissement sont réunies.

Comme prévu, la grève initiée par BALPA, le syndicat des pilotes de British Airways (BA), a été très suivie, affectant près de 200 000 clients. Seulement 5 vols ont été assurés dont 3 par des pilotes désormais membres de la direction. Il devrait en être de même ce mardi 10 septembre : la quasi-totalité des 1 600 départs et arrivées BA en Grande-Bretagne devrait être annulée.

BA a estimé que l'action syndicale pourrait coûter environ 40 millions de livres (49 M) par jour.

Le mouvement pourrait se durcir puisqu’à la suite de l’interruption de négociations portant sur la révision de leur convention collective révisée, un appel à la grève devrait être lancé chez les travailleurs au sol d’Iberia, compagnie sœur de BA au sein de la holding IAG.

Les actions d'IAG ont d’ailleurs chuté de 3%. Quant au coût de l’action syndicale de BALPA, la direction de BA l’estime à 40 millions de livres (45 M€) par jour.

BALPA estime que le problème salarial à la base du mouvement pourrait être réglé avec 5 millions de livres, soit, précise Brian Strutton, son secrétaire général, "un huitième du coût d'une journée de grève".