En Afrique, les conditions d’entrée s’assouplissent

Plusieurs pays d’Afrique annoncent l’allégement des restrictions concernant leurs conditions d’entrée. Fin des tests PCR, suppression des confinements et réouvertures des frontières, le continent s’ouvre progressivement aux voyageurs internationaux. 

A Madagascar, le test PCR ne sera plus obligatoire à l’arrivée et sera remplacé par un simple test antigénique, entraînant la suppression du confinement hôtelier. Cette nouvelle mesure concerne tous les passagers internationaux, sans distinction de statut vaccinal. Selon le gouvernement malgache : « Les passagers dont le résultat du test est négatif pourront rentrer chez eux ou séjourner dans un hôtel. En cas de résultat positif, les passagers resteront dans un hôtel ou dans un centre médical désigné, approuvé par le gouvernement de Madagascar, pendant un minimum de 7 jours jusqu’à ce qu’un résultat de test négatif soit obtenu».

Au Zimbabwe, le test avant départ ne sera plus exigé pour les voyageurs vaccinés. Selon Action Visas, les autorités ne demandent désormais qu’un seul certificat de vaccination valide pour entrer sur le territoire. Lors de leur arrivée aux aéroports et aux frontières terrestres, les arrivants non-vaccinés devront toujours produire un certificat PCR négatif délivré dans les dernières 48 heures avant leur voyage au Zimbabwe. 

> A lire aussi : Le Togo assouplit ses restrictions d’entrée, la Guinée équatoriale planche sur un e-Visa

Enfin, au Ghana, les conditions d’entrée s’assouplissent avec la suppression des tests Covid pour les voyageurs vaccinés. Il n’est donc plus nécessaire de réaliser un test PCR avant départ et antigénique à l’arrivée pour les voyageurs attestant d’un certificat de vaccination complet. Fermées depuis le début de la crise sanitaire, toutes les frontières maritimes et terrestres du Ghana ont également rouvert, le président ghanéen confirmant que les voyageurs étrangers vaccinés seront exemptés de test aux postes frontières du pays.