En Chine, Shanghai se reconfine en deux temps

424

Débordée par la vague de contaminations du variant Omicron, la ville de plus de 26 millions d’habitants va mettre en place un « confinement tournant ». 

Alors que la plupart des pays allègent leurs restrictions sanitaires, la Chine, elle, doit faire face à une nouvelle vague de contaminations au Covid-19. Depuis quelques jours, la mégalopole de Shanghai est devenue l’épicentre de l’épidémie qui a forcé les autorités à ordonner un confinement en deux temps. 

> A lire aussi : Covid-19 : la Chine tente d’enrayer la vague Omicron, Shenzhen confinée

Depuis hier, lundi 28 mars, les habitants de l’est de la ville sont à nouveau confinés jusqu’au 1er avril à 5h du matin à leur domicile. A compter de cette date, ce sera au tour de la partie ouest d’être concernée jusqu’au 5 avril. La partie confinée ce lundi est celle de « Pudong », qui compte notamment le principal aéroport international de la ville et son célèbre quartier d’affaires. “Shanghai est divisée en deux afin de pouvoir pratiquer en deux temps des tests PCR dans toute la ville”, a précisé le média local Caixin Wang. Les autorités souhaitent en effet tester tous les habitants avant d’envisager une levée des restrictions. Selon elles, la ville aurait tout fait pour éviter un confinement généralisé qui va très certainement avoir de lourdes conséquences économiques. 

Du fait de ce nouveau confinement, les vols au départ et vers l’aéroport de Shanghai Pudong seront drastiquement limités. Les autorités conseillent d’annuler ou de reporter tous les déplacements.