En Grèce, une grève générale paralyse les transports

En Grèce, les transports maritimes, ferroviaire et urbains sont paralysés en raison d’une grève générale pour protester contre la hausse des prix et les bas salaires. 

Journée noire pour le secteur des transports aujourd’hui en Grèce où un appel à la grève générale a été lancé il y a quelques jours, afin de protester contre la flambée des prix et les bas salaires. Ce mercredi 6 avril est ainsi marqué par une journée de grève générale dans les services publics et les transports à travers le pays. Cette grève ne devrait pas durer plus de 24 heures mais paralyse la majorité des transports maritimes, ferroviaires et urbains. Dans les aéroports, le trafic international n’est pas perturbé mais les voyageurs peuvent rencontrer des difficultés pour rejoindre les centres-villes faute de transport. 

Comme d’autres pays européens, la Grèce est confrontée à une inflation importante depuis l’année dernière, notamment depuis l’invasion de l’Ukraine par la Russie le 24 février. Des rassemblements sont organisés à Athènes et dans d’autres villes.