Les cours du pétrole vont peser sur les déplacements professionnels

L’attaque d’une raffinerie en Arabie Saoudite par des drones ennemis provenant du Yémen a poussé les cours du pétrole à la hausse. Ce lundi midi, le baril s’apprécie de 10%.

- Publicité -

Le cours du brut impacte directement les revenus des compagnies aériennes et cette hausse de près de 10% est tout sauf un bon signe pour les transporteurs pour lesquels le carburant représente 20 à 25% des coûts. Certes, les compagnies européennes se protègent sur les variations de cours (carburant et devises) en faisant des achats à long terme, mais la tendance à la hausse de l’or noir donne un signal clairement négatif. Les bourses sanctionnent déjà les compagnies aériennes dont les cours affichent des baisses de 2 à 4%.

Une configuration géopolitique instable

Devant cette attaque, les Américains ne restent pas sans réaction et menacent de punir les fautifs dont l’Iran qu’ils présument d’avoir contribué à cette attaque. Le sénateur républicain Lindsey Graham, a d’ailleurs soumis l’idée d’une attaque des champs pétrolifères iraniens à ses compatriotes. En attendant, le monde entier incite les différents états à la retenue.

D’après plusieurs experts, les cours du brut devraient être impactés à court voir moyen terme. De son côté, le carburéacteur (JET-A1) dont le prix est généralement corrélé à celui du baril devrait logiquement suivre l’évolution de l’or noir. Même si les compagnies européennes se protègent, il est fort à parier que les acheteurs et les travel managers verront revenir le spectre de la hausse de la YQ communément appelée surcharge carburant. Il faut dire que l’opportunité de se faire du cash en révision de jours sombres est tentante…