Pas de réouverture des frontières avant la mi 2021

Pas de reprise conséquente du transport aérien tant que les frontières restent fermées. Le patron de l’Iata (l’Association internationale du transport aérien), Alexandre de Juniac, estime que la vaccination et la généralisation de tests de dépistage pourraient contribuer à une reprise rapide du trafic.

Faut-il rendre le vaccin obligatoire pour tout déplacement par avion ? Alexandre de Juniac estime que « cela empêcherait les gens de voyager » et que peu de compagnies aériennes suivront l’exemple du transporteur australien Qantas qui vient d’annoncer que les passagers des vols internationaux devront être vaccinés pour embarquer à bord de ses avions. Alors que les probabilités d’être contaminé par le virus sont extrêmement faibles dans un avion.

D’autant plus que pour le moment, les passagers sont bien moins nombreux que l’année dernière. Le directeur de l’Iata que l’année 2020 se soldera par par un nombre total de voyageurs inférieur à 2 milliards, contre plus de 4,5 milliards en 2019.