Sodexo cède la majorité de Rydoo à un fonds d’investissement

Sodexo cède la majorité de Rydoo à un fonds d'investissement

Comme nous l'annoncions il y a quelques mois, Sodexo s'éloigne un peu plus du monde du business travel en cédant partiellement la solution Travel&Expense Rydoo. C'est le fonds d'investissement Marlin Equity Partners qui en devient l'actionnaire majoritaire.

Nous annoncions en exclusivité en février dernier l'intention de Sodexo de céder totalement ou partiellement Rydoo, c'est désormais chose faite. Les collaborateurs de la solution Travel&Expense ont en effet été informés mercredi 1er septembre que le nouvel actionnaire majoritaire de leur employeur est désormais Marlin Equity Partners. C'est la fin d'une courte histoire de 4 ans entre l'acteur tech et le "roi de la cantine".

> Lire aussi : Sodexo cherche à se retirer du Business travel en vendant Rydoo

C'est donc désormais un fonds de pension américain, qui gère plus de 7,6 milliards de dollars de capitaux, qui prend les rênes de la pépite tech. "La plupart des 185 investissements réalisés par Marlin depuis sa création (en 2005, ndr) se sont faits dans l'univers de l'édition de logiciels, notamment dans le SaaS. Nous allons bénéficier de leur expertise et leur expérience dans ces domaines", nous confie Sébastien Marchon, CEO de Rydoo.

De fait, le portefeuille de Marlin fait la part belle aux nouvelles technologies, en attestent la présence de Allbridge, Bazaarvoice, Frontstream, Roaring Penguin, Verisae ou encore Virgin Pulse. Il aura fallu plusieurs mois pour finaliser une cession de parts dont le montant reste confidentiel.

Validation

Du côté de Rydoo, cette entrée au capital de Marlin est considérée comme une validation de leur stratégie et de la solidité de leur business model. Est-ce à dire que ces éléments seraient désavoués par le groupe Sodexo ? Si le géant de la restauration collective n'a, pour l'heure, pas donné suite à nos sollicitations, Sébastien Marchon considère que ce n'est pas le cas : "Sodexo garde un pied dans le capital, certes en situation minoritaire, mais ce maintien prouve que le groupe croit en notre croissance".

D'après lui, l'arrivée de ce nouvel actionnaire majoritaire ne devrait pas impacter la roadmap de Rydoo qui, au contraire, aurait serait entérinée par ce rachat. Un cap maintenu, donc, et pas de suppressions de postes comme en 2020 où 150 collaborateurs (sur 500 alors) avaient dû quitter l'entreprise : "On en est plus à réfléchir à des embauches, désormais".

Tout juste la dizaine de salariés du service Marketing & Commercial que compte l'entreprise en France (la plupart d'entre eux, du service Produit & Développement, sont basés en Belgique, au Portugal et en Pologne) devront-ils déménager de leurs locaux de Boulogne-Billancourt. Ceux-ci sont propriété de Sodexo...