Autoroute : le groupe de travail préconise le dégel des tarifs

Les voyageurs d'affaires risquent de voir leurs notes de frais de péages encore s'alourdir. Selon un document obtenu par l'AFP, le groupe de travail sur les tarifs autoroutiers demande le dégel des prix des péages. Il recommande également que la reprise des augmentations soit accompagnée d'une modulation liée à des critères écologiques.

Malgré le départ brutal de l'un de ses membres, le groupe de travail sur les autoroutes a publié son analyse et rejeté l'idée d'une résiliation des contrats de concessions noués avec les sociétés autoroutières. Outre le dégel des tarifs des péages, il souhaite que les SCA financent d'avantages les infrastructures routières. Il voudrait également qu'elles renoncent à une partie de l’allongement des concessions prévu dans le cadre du plan de relance autoroutier.
Les conclusions du groupe remises à Manuel Valls le 10 mars 2015 vont être utilisées lors des discussions entre l’État et les SCA. Elles aborderont entre autres la hausses des prix des péages et le lancement d'un plan de relance qui table sur 3,2 milliards de travaux sur le réseau en contrepartie d'un allongement de la durée des concessions.

Le document indique «Le groupe de travail s'est montré favorable à un lancement rapide du plan de relance. Le groupe de travail attend cependant des concessionnaires un effort significatif pour réduire le plus possible l'allongement envisagé des concessions». Il veut entre autres qu'une «contribution significative soit d'ores et déjà apportée, d'une manière ou d'une autre, au financement des infrastructures, en complément des montants actuels», comme la redevance domaniale.