Baromètre Hôtel Price Radar : la reprise se fait sentir, notamment sur Paris

Un vent de reprise souffle sur le secteur hôtelier en ce début d'année. Le Baromètre Hôtel Price Radar de HRS observe que les tarifs hôteliers sont à nouveau à la hausse, notamment sur la région parisienne. Les prix grimpent également dans les métropoles européennes et américaines. D'ailleurs Washington devient la ville la plus chère du monde.

L’industrie hôtelière a repris des couleurs au 1er trimestre 2017 avec des tarifs moyens en hausse entre 1% et 2%, à l’exception de la région PACA. Une tendance qui fait écho aux chiffres du FMI annoncés fin avril et qui portent la croissance française à +1,4% en 2017.

Les établissements franciliens soufflent également. Après une année 2016 difficile, où l’hôtellerie parisienne a enregistré un repli du prix moyen par chambre de -4,3%, le 1er trimestre 2017 affiche une embellie prometteuse (+1,6% / 127€). Sur la zone de Roissy CDG, la tendance est encore plus marquée, avec une envolée des prix (+8,4% / 116€ en 2017 vs 107€ au 1er trimestre 2016). HRS indique que cette reprise "s’explique certainement par un effet de rattrapage, après une baisse du prix moyen historiquement forte (-4,3%) en 2016, par la stratégie touristique annoncée de la Ville de Paris, mais aussi par des fondamentaux de l’économie française qui semblent repartis à la hausse (croissance du PIB, baisse du chômage…)".

En Province, la situation est plus contrastée avec une France scindée en trois zones de performance. Une hausse tarifaire modérée (+1,1%) pour la moitié ouest (Toulouse, Bordeaux, Nantes) alors que la région PACA est toujours en difficulté avec des taux d’occupation en recul et des tarifs moyens journaliers à la baisse (-16,7% / 75€ à Marseille, -12,8% / 82% à Nice, -1,9% / 150€ à Cannes). A contrario, l’hôtellerie lyonnaise a connu sur le 1er trimestre 2017 une forte hausse des prix (+7,8% / 111€) tout comme son homologue strasbourgeoise (+2,2% / 95€).

Globalement, ces tendances haussières confirment les prévisions 2017 menées par l’étude HRS Outlook de janvier 2017 : une augmentation proche de +3% à Paris, Lyon, Toulouse, Bordeaux, Nantes, Lille, +1,5% à Marseille et Montpellier et +4,8% à Nice.

Les tarifs grimpent dans les métropoles européennes

Les destinations d’Europe du Sud enregistrent depuis plusieurs années une hausse régulière de leurs tarifs hôteliers, une tendance confirmée au 1er trimestre 2017 : Rome (+9,1% / 96€), Barcelone (+8,7% / 112€), Lisbonne (+8,6% / 88€), Madrid (+8,6% / 101€). L’industrie hôtelière d’Europe Centrale et du Nord, davantage stimulée par le tourisme d’affaires, connait également une croissance significative : Copenhague (+10,9% / 142€), Vienne (+7,1% / 90€), , Helsinki (5,8% / 128€), Varsovie (+5,6% / 75€) , Budapest (+5,5% / 77€), Amsterdam (+4,3% / 122€), Berlin (+2,3% / 89€)… A noter la hausse de Moscou (+26,5% / 105€) après de nombreux mois de baisse et la chute des tarifs hôteliers sur Istanbul (-6,3% / 74€) qui persiste trimestre après trimestre.

Le prix moyen à Londres, en baisse très légère, se maintient néanmoins à un niveau très élevé (170€ la nuit), légèrement derrière Zurich, l’inamovible place forte de ce classement (175€ / +2,3%).

Ces tendances haussières confirment les prévisions 2017 menées par l’étude HRS Outlook (Janvier 2017) pour les principales métropoles européennes : Londres (+4,4%), Milan (+3,6%), Lisbonne (+3,5%), Amsterdam (+3,3%), Barcelone (+3,3%), Stockholm (+3,3%), Zurich (+3,2%)…

Les tarifs des nuitées s'envolent sur le continent américain

Les voyageurs d'affaires ont dû ouvrir leur porte-monnaie sur le continent américain. L’ensemble des destinations de la région connait une hausse du tarif moyen journalier, avec un sommet atteint dans les destinations nord-américaines : New York (+4,9% / 193€), Washington (+16,9% / 242€), Toronto (+29,1% / 133€)…Si les métropoles d’Amériques du Sud n’atteignent pas le niveau des villes US, elles semblent connaître la même tendance :Rio de Janeiro (+23,9%), Buenos aires (+13,8%), Mexico (+14,4%). Un scenario inédit qui peut affoler les prévisions des acheteurs voyages.

Le continent asiatique est moins uniforme. Si les grandes places corporate maintiennent leur hausse (Dubaï +13,8% / Séoul +5,6% / Shanghai +6,8% / Sydney +21,2%, Tokyo +1,6%), certaines destinations affaires affichent d’étonnantes baisses comme Singapour (-4,6%), Mumbai (-7%) ou Kuala Lumpur (-13,1%).

Encore une fois ces tendances haussières confirment les prévisions 2017 de HRS Outlook pour ces régions : NY +4,1% / Toronto +4,4% / Mexico City +4,8% ou encore Tokyo +6,2% / Shanghai +5,3% / Sydney +5,3% / Hong Kong +4,7%...