Brétigny : les boulons étaient abîmés avant le drame, selon un nouveau rapport

Plusieurs rapports sur l'accident de train de Brétigny ont pointé du doigt des défaillances dans la maintenance des rails, des conclusions rejetées par la SNCF. Mais une nouvelle expertise accable bien la compagnie ferroviaire.

La nouvelle expertise, ordonnée par les juges chargés du dossier de l'accident du train Corail, met en cause la maintenance et la surveillance des rails. L'expert estime dans son rapport de 13 pages, remis en avril et consulté par l'AFP, que "Les dégradations constatées (ruptures et allongement) sont bien antérieures à la date de l'accident". Il présente ainsi des conclusions similaires aux précédents rapports d'expertise.

L'accident survenu à Brétigny-sur-Orge en juillet 2013 a fait 7 morts et une dizaine de blessés. Il avait été causé par une éclisse fissurée dont 3 des 4 boulons étaient cassés ou dévissés.