Canada : le Bureau de la concurrence se penche sur les tarifs de WestJet

Le Bureau de la concurrence se penche sur les tarifs de WestJet, après les accusations de vente de billets à prix abusif provenant d'une concurrente. La low-cost canadienne a indiqué qu'elle coopérait à cette enquête.

Les voyageurs d'affaires ont-ils voler avec des billets à prix coûtant au Canada avec WestJet? Le Bureau de la concurrence a ouvert une enquête pour répondre à cette question.

L'organisation canadienne se penche sur la grille tarifaire de la low-cost à la suite des accusations de Flair Airlines. La compagnie à bas prix, basée à Edmonton, assure que sa concurrente vend des billets à un tarif inférieur ou égal au prix coûtant. Elle lui reproche également de proposer une offre surdimensionnée sur certaines routes, et de nuire ainsi à ses activités.

Ces pratiques, si elles sont avérées, sont interdites par la législation canadienne sur la concurrence, afin de permettre aux nouveaux acteurs de se développer à côté des grosses compagnies.

WestJet a assuré qu'elle coopérait avec l'enquête. Elle a indiqué à la presse canadienne qu'elle "compilait des informations" pour répondre aux demandes de l'autorité indépendante de concurrence.

De son côté, le chef de la direction de Flair, Jim Scott, a présenté à la Presse canadienne certaines pratiques - selon lui- anticoncurrentielles de sa rivale. Il assure par exemple que les billets vendus à partir de 39 $ pour des vols entre Edmonton et Abbotsford (Colombie-Britannique) avait coûté à son entreprise 2 millions dollars canadiens entre le 20 juin et le 15 octobre.