Accor de retour dans le vert au premier semestre 2021

Le groupe hôtelier français, lors des six premiers mois de l’année, a dégagé un résultat net positif mais enregistré un chiffre d’affaires en repli de 53% par rapport à la même période de 2019. La baisse de l’activité masque des situations très hétérogènes selon les pays.

«La reprise est nette depuis le mois de mai. Avec le déploiement massif de la vaccination et la réouverture progressive des frontières, ces bonnes tendances vont se poursuivre sur l’été ». Sébastien Bazin, le PDG du géant hôtelier Accor, se félicite aujourd’hui de la reprise de l’activité, même s’il est « encore trop tôt pour tracer des perspectives sur la fin de l’année».

Cette reprise se traduit déjà en chiffres. Sur le premier semestre 2021, le résultat net du groupe s’est inscrit en positif à 67 millions d’euros, contre une perte de 1,5 milliard au cours des six mêmes mois l’an dernier (– 1,98 milliard d’euros sur l’ensemble de l’exercice 2020 contre + 464 millions en 2019). Le chiffre d’affaires atteint 824 millions d’euros, en baisse de 10% par rapport au premier semestre 2020, et de 53% par rapport à celui de 2019.

Le RevPAR – l’indicateur phare du secteur, correspondant au prix de vente moyen d’une chambre x taux d’occupation moyen – s’inscrit pour sa part en baisse de 60% au premier semestre cette année, par rapport aux six mêmes mois de 2019. « Mais ce repli masque des situations très hétérogènes selon les pays, et une amélioration d’environ 5 points de pourcentage par mois depuis avril. Juillet confirme également cette tendance», précise-t-on chez Accor. La reprise a notamment été portée par la Chine et la région Pacifique.

En France, le RevPAR s’est amélioré de 22 points de pourcentage entre avril et juin dernier. Sur cette période, le RevPAR de la province ressort à -50% contre -76% pour Paris. A date, l’effet d’une quatrième vague de la Covid-19 reste très limité, poursuit le groupe hôtelier.

«Sur le premier semestre, le Groupe améliore significativement ses performances opérationnelles. Nous avons continué à gérer avec discipline notre trésorerie et nos investissements et abordons le rebond avec un bilan solide et une organisation toujours plus agile et efficace » se félicite Sébatien Bazin. Accor a mené à terme un plan d’économie de coûts récurrents de 200 millions d’euros. Et le groupe d’ajouter qu’il bénéficie d’une solide situation de liquidité de 3,4 milliards d’euros à fin juin 2021.

Au cours du premier semestre, le géant hôtelier s’est également montré offensif. Même si le rythme des ouvertures a été ralenti par la crise, il a inauguré 121 hôtels correspondant à 15 000 chambres, soit une croissance nette de son réseau de 1,9% au cours des 12 derniers mois. A fin juin 2021, Accor disposait d’un parc hôtelier de 762 000 chambres (5 199 hôtels) et d’un pipeline stable de 211 000 chambres (1 203 hôtels). Au 26 juillet 2021, 93% de ses hôtels sont ouverts, soit plus de 4 800 unités.

Rappelons que le groupe hôtelier français est présent sur tous les segments avec son large portefeuille de marques (Sofitel, Novotel, Ibis, Mercure…), et a consolidé ces dernières années sa position de leader dans le lifestyle, suite notamment à son rapprochement avec Ennismore et la création d’une entité autonome comprenant The Hoxton, Gleneagles, Delano, SLS, Mondrian, SO/, Hyde, Mama Shelter, 25hours, 21c Museum Hotels, TRIBE ou JO&JOE.