Air France HOP de retour dans les airs le 8 juin

Le programme d’Air France reste encore limité mais ne cesse d’augmenter. Et sa filiale régionale Air France HOP relance son activité le 8 juin depuis Paris CDG et Lyon.

- Publicité -

Air France Hop redémarre son activité au départ de Paris et Lyon le 8 juin. La filiale régionale d’Air France va opérer à compter de cette date quinze vols par semaine de CDG vers Birmingham, Düsseldorf, Manchester, Francfort et Clermont-Ferrand, tous en Embraer 190, ainsi que trois vols par semaine de Lyon à destination de Bordeaux (E90), Toulouse et Nantes (les deux en CRJ1000).

La reprise de HOP souligne la lente mais progressive reprise du trafic d’Air France. La compagnie n’a pour cessé d’opérer des vols sur Marseille, Nice et Toulouse au départ de Paris CDG. Depuis ce lundi 11 mai, elle a relancé ses vols de Roissy vers Montpellier, Bordeaux et Brest, à raison de deux rotations par semaine pour les trois dessertes (les lundis et vendredis sur chaque ligne).

Sur le long-courrier, son programme la semaine prochaine est presque inchangé par rapport aux précédentes semaines : la compagnie relie Paris CDG à l’Amérique du Nord (Atlanta, Los Angeles, New York, Montréal et Mexico), à l’Amérique du Sud (Rio et São Paulo), à l’Asie (Tokyo), à l’Afrique (Cotonou, Dakar et Abidjan, d’autres destinations étant à l’étude) et l’Outre-Mer dans le cadre de la continuité territoriale (Cayenne, Saint-Denis de la Réunion, Pointe-à-Pitre et Fort-de-France). Air France envisage de relancer de nombreuses routes intercontinentales à compter de la mi-juin, mais cela dépend notamment des réouvertures des frontières.

Le programme d’Air France, sur le moyen-courrier, s’inscrit légèrement en hausse par rapport aux précédents semaines, avec des vols depuis Paris CDG sur Amsterdam, Athènes, Barcelone, Berlin, Dublin, Édimbourg, Francfort, Genève, Lisbonne, Londres, Madrid, Manchester, Munich, Rome, Stockholm et Zurich.

Rappelons qu’Air France a adopté une série de mesures sanitaires, et demande à ses clients de porter un masque tout au long de leur voyage à compter de ce lundi 11 mai. En revanche, pas de sièges du milieu condamnées pour l’instant, mais la compagnie précise que le nombre réduit de passagers permet la mise en place d’une distanciation physique.