Brussels Airlines redécolle le 15 juin avec 59 destinations

La compagnie aérienne belge reprendra ses vols commerciaux à partir du 15 juin depuis son hub de l’aéroport de Bruxelles après 12 semaines d’interruption. Pour ce redémarrage, le transporteur proposera jusqu’à 59 destinations entre juin et août prochains.

- Publicité -

En fonction de la demande du marché et des restrictions de voyage en cours, la compagnie aérienne proposera un programme d’été adapté et réduit, qui comprendra environ 30 % du programme d’été initialement prévu par Brussels Airlines en Europe et 40 % du programme d’été long-courrier. Entre le 15 juin et le 31 août, la compagnie ajoutera progressivement des destinations à son réseau de vols pour atteindre 59 destinations dans 33 pays en Europe, en Afrique et aux États-Unis d’ici le mois d’août.

a compagnie aérienne a conçu un réseau limité pour la saison estivale afin de répondre à la demande du marché, tant pour les vacances que pour les voyages d’affaires.

L’offre sera progressivement étoffée à partir du 15 juin pour atteindre 240 vols hebdomadaires en août, ce qui représente 30 % du programme estival initialement prévu en Europe et 40 % du programme long-courrier. En Europe, un total de 45 destinations seront desservies dans 20 pays, dont l’Espagne, le Portugal, la Grèce, l’Italie, la France et le Danemark.

Sur son réseau long-courrier, la compagnie aérienne desservira (sous réserve de l’approbation des autorités locales) 13 des 17 destinations africaines et, aux États-Unis, New York JFK rejoindra à nouveau le programme. Une nouvelle destination, qui devait être inaugurée en mars, rejoindra le réseau dans le courant de l’année prochaine : Montréal au Canada.

Si la compagnie semble avoir mis l’accent sur des destinations touristiques, elle propose également quelques destinations d’affaires importantes comme Berlin, Genève et Londres. 

Afin de préparer la reprise prévue, Brussels Airlines met en place des mesures pour protéger ses clients et son personnel pendant le voyage, telles qu’une désinfection supplémentaire de l’avion et l’utilisation de masques de protection. Plusieurs autres mesures sont en cours d’évaluation avec les autorités et les experts de l’aviation.