Covid-19 : les vols vers l’Amérique du Nord pourraient reprendre mi-juin

Dans la continuité de la reprise des vols dans l’Espace Schengen le 15 juin, pourrait être engagé le redémarrage de l’activité aérienne transatlantique. Seraient appliquées les normes sanitaires s’inscrivant dans le cadre du nouveau protocole EASA.

- Publicité -

Le transatlantique pèse d’un poids économique très lourd pour les grandes compagnies européennes et américaines. Pas étonnant qu’elles appellent vivement à la relance de cet axe stratégique. L’éclaircie est peut-être en vue. Alain Battisti, président de la Fédération nationale de l’aviation marchande (Fnam), a en effet relayé un échange qu’il a eu ce mardi avec le secrétaire d’État aux Transports, Jean-Baptiste Djebarri. avançant la date des 15 ou 18 juin pour la reprise progressive des vols vers les grands axes internationaux, en particulier les États-Unis et le Canada. La décision est bien sûr conditionnée à l’ouverture des frontières américaine et canadienne, aussi bien que française et européenne.

On se rappelle l’annonce spectaculaire de suspension de tous les vols depuis l’Europe vers les États-Unis par Donald Trump le 12 mars dernier. Mais la situation sanitaire a bien changé, elle est aujourd’hui nettement meilleure en Europe qu’en Amérique du Nord. A l’heure de la reprise, le Vieux Continent vient de fixer de nouvelles règles sanitaires pour l’entrée dans l’espace européen, mesures présentées ce jeudi par l’Agence européenne de la sécurité aérienne (EASA). Des règles sanitaires strictes mais pragmatiques selon les professionnels du transport aérien.

Ces mesures imposent le port du masque tout au long du voyage pour les passagers (sauf les moins de 6 ans), le nettoyage renforcé des avions et aéroports, le port d’équipement de protection pour le personnel naviguant, et enfin la distanciation physique pendant toutes les étapes du voyage quand c’est possible, notamment à bord au regard du nombre de passagers et de la configuration de la cabine. L’EASA entérine ainsi les mesures déjà prises par les compagnies aériennes. Mais Alexandre de Juniac, directeur général de l’Iata, rappelle que les règles sanitaires doivent encore être harmonisé au niveau mondial pour éviter un «patchwork» de mesures.

Sur l’Amérique du Nord, Air France a pour l’instant prévu un programme très réduit au 30 juin sur CDG, avec des vols sur Atlanta, Boston (cargo uniquement), Chicago, New York, Los Angeles, Mexico City et Montréal. Mais ce programme est sujet à évolution. Le programme des vols de juillet et août sera communiqué par la compagnie début juin.