Covid-19 : un ballon d’oxygène financier pour Air Austral

La compagnie réunionnaise sécurise un financement de 86 millions d’euros pour faire face à la crise et se donner les moyens d’une reprise d’activité.

- Publicité -

Air Austral, comme les autres compagnies aériennes, doit faire face à une réduction dramatique de son activité, de près de 95 % par rapport à son programme initial sur les mois d’avril et de mai. Le transporteur réunionnais, en parallèle à un arsenal de mesures, a engagé, avec le soutien de l’État, des discussions avec ses partenaires bancaires, mais aussi et surtout avec son actionnaire de référence, la SEMATRA. Elle est en effet adossé à l’île de la Réunion, son capital étant détenu à 86,97% par cette société d’économie mixte, elle-même contrôlée à 85% par la Région Réunion et le département de La Réunion.

Après quelques semaines de travail et de négociations complexes, les parties ont trouvé les voies d’un accord de financement comprenant :

. Un prêt d’actionnaire de la SEMATRA, d’un montant de 30 millions d’euros, apporté en compte courant d’associés ;
. Un Prêt Garanti par l’État français (« PGE ») d’un montant de 56 millions d’euros octroyé par 3 banques à Air Austral, bénéficiant d’une garantie de l’État.

Ce dispositif couvre le besoin de financement d’Air Austral. Il est tablé sur un scénario établi pour les mois à venir, prévoyant le maintien d’un impact fort sur l’activité de la compagnie, prévue très en retrait jusqu’en juillet, avec une haute saison au ralenti et un retour progressif à la normale d’ici à la fin de l’année 2020.