Covid worldwide – L’essentiel du 1er juillet

Covid worldwide - L'essentiel du 1er juillet

L'UE rouvre ses frontières à 14 pays et l'OMS prévient que le pire est potentiellement devant nous. La flambée se confirme aux Etats-Unis et BoJo en appelle à Roosevelt.

L'essentiel du jour

  • A date du 30 juin au soir, dans le monde, près de 10,4 millions de cas officiellement recensés et environ de 507.000 décès liés au Covid-19.
  • L'Union européenne va rouvrir ses frontières aux voyageurs d'une liste de 14 pays, qui comprend la Chine sous condition, mais qui exclut les Etats-Unis.
  • International : L'OMS va dépêcher une équipe en Chine pour enquêter sur l'origine du Covid-19. Alors que le bilan mondial de la pandémie dépasse désormais les 500 000 morts, l'institution avertit qu'en l'absence de solidarité internationale, le "pire est à venir".
  • Royaume-Uni : "Construire, construire, construire". Le Premier ministre britannique Boris Johnson a promis mardi 30 juin une "révolution par les infrastructures" inspirée du "New Deal" américain pour relancer une économie frappée de plein fouet par la pandémie de coronavirus, qui a contraint à un premier reconfinement local, à Leicester. Le pays, avec 43.000 morts, est le plus endeuillé d'Europe.
  • Une vingtaine de volontaires sont les premiers participants du tout premier essai clinique en Afrique pour un vaccin contre le Covid-19, mené par l’université Wits de Johannesburg en Afrique du Sud. Sur le continent, plus de 330.000 personnes ont déjà été contaminées et la propagation est toujours en phase d’accélération.
  • Confirmation de la nouvelle flambée de cas aux Etats-Unis : au moins 42.000 infections au coronavirus y ont été recensées en 24 heures, selon le comptage de l'université Johns Hopkins. Ces nouvelles infections, concentrées dans les États du Sud et de l'Ouest, portent à près de 2,6 millions le nombre total d'infections sur le sol américain.