easyJet prévoit jusqu’à 4 500 licenciements

EasyJet a déclaré qu’elle réduirait jusqu’à 30 % de ses effectifs – soit environ 4 500 emplois – alors qu’elle est confrontée, comme l’ensemble des compagnies aériennes, à l’effondrement des transports aériens causé par la pandémie de Covid-19.

- Publicité -

La compagnie aérienne n’a pas dit exactement combien d’emplois seraient supprimés, mais elle employait 15 000 personnes au début de 2020. Le syndicat des pilotes britanniques Balpa a réagi avec colère, décrivant cette décision comme une « réaction impulsive irréfléchie ».

EasyJet, qui avait une forte activité aux aéroports de Gatwick et de Luton, a confirmé qu’elle reprendrait ses vols le 15 juin. Toutefois, elle a déclaré que les niveaux de demande du marché observés en 2019 ne seraient probablement pas atteints avant 2023. Elle a ajouté que dans les prochains jours, elle lancerait un processus de consultation des employés sur les réductions d’emplois prévues.

La compagnie a immobilisé l’ensemble de sa flotte en mars, alors que les voyages internationaux sont devenus quasi inexistants.

Le directeur général d’EasyJet, Johan Lundgren, a déclaré : « Nous sommes conscients que nous traversons une période très particulière et que nous devons prendre des décisions très difficiles qui auront un impact sur notre personnel, mais nous voulons protéger autant d’emplois que possible à long terme. » Il a ajouté que la compagnie aérienne prévoyait de réduire la taille de sa flotte et qu’elle continuerait à réduire ses coûts.