Etihad Airways teste un nouveau système pour identifier les passagers porteurs du covid-19

La compagnie aérienne s’apprête à tester un nouveau dispositif permettant de surveiller la température, la fréquence cardiaque et la fréquence respiratoire de ses passagers. 

Afin d’améliorer l’identification des voyageurs souffrant de problèmes médicaux, Etihad Airways s’est associée à la société australienne Elenium Automation et met des appareils en libre-services. Ces appareils permettent de surveiller la température, la fréquence cardiaque et respiratoire de toute personne utilisant un point de contact à l’aéroport (kiosque d’enregistrement, borne d’information…). 

Selon un communiqué, le système Elenium suspendra automatiquement l’enregistrement en libre-service ou le processus de dépôt de bagages si les signes vitaux du passager indiquent des symptômes potentiels de maladie. Le système alertera ensuite les autorités concernées ou un employé du personnel qualifié sur place, qui pourra effectuer d’autres évaluations et prendre les procédures nécessaires, le cas échéant. Ce dispositif sera testé dans l’aéroport d’Abu Dhabi de fin avril jusqu’à la fin du mois de mai sur des voyageurs volontaires. 

« Cette technologie n’est pas conçue ni destinée à diagnostiquer des conditions médicales. Il s’agit d’un indicateur d’alerte précoce qui aidera à identifier les personnes présentant des symptômes généraux, afin qu’elles puissent être évaluées en plus par des experts médicaux, ce qui pourrait empêcher la propagation de certaines conditions à d’autres passagers qui se préparent à embarquer sur des vols vers plusieurs destinations », a déclaré Jorg Oppermann, vice-président des opérations Hub et du Midfield à Etihad Airways.