Etude Amadeus : comment la technologie peut venir en aide aux voyageurs français

Alors que la lutte contre le Covid semble marquer des points avec l’annonce d’au moins deux vaccins, les dirigeants des gouvernements et des principales industries s’efforcent de définir les procédures qui permettront la reprise de l’activité en toute sécurité. C’est particulièrement important pour le secteur du voyage et du tourisme qui représentaient 1 emploi sur 10 dans le monde avant la crise sanitaire.

Afin de mieux comprendre comment l’industrie et les gouvernements pourraient faire renaître la confiance des voyageurs, Amadeus vient de mener une étude. Celle-ci vise à connaître les principales craintes des voyageurs et les technologies qui leur permettraient de se sentir suffisamment en sécurité pour voyager et ainsi contribuer à la reprise de l’industrie.

Réalisée auprès de 6 000 voyageurs en France, en Allemagne, en Inde, à Singapour, au Royaume-Uni et aux États-Unis, l’étude confirme que la technologie jouera un rôle clé dans la reprise. Ainsi plus de 4 voyageurs sur 5 (84 %) déclarent que la technologie leur redonnerait confiance pour voyager en répondant à leurs inquiétudes en matière de distanciation sociale et interactions physiques.

En France, 84 % des personnes interrogées déclarent que les technologies pourraient réduire leurs craintes en matière de voyages, loisirs comme affaires.
Les résultats sur l’utilisation de la technologie afin de retrouver la confiance de voyager, montrent qu’en France :
  • La mise à disposition des informations relatives au voyage est la fonction la plus souvent retenue comme répondant aux inquiétudes (33%), suivie par l’identité numérique du voyageur (32%) et les applications mobiles proposant des informations sur les restrictions des destinations (31%)
  • La recherche d’information est la plus importante pour les baby-boomers (41 %, contre 28 % pour les 16-24 ans), tandis que l’identité numérique est plus populaire auprès des voyageurs sur courtes distances (36 % contre 30 % sur les longues distances)
  • Les procédures automatisées de nettoyage (36%), le paiement sans contact (34%) et les applications mobiles fournissant des alertes COVID (33%) sont les options technologiques les plus populaires
  • Les voyageurs long-courriers ont le plus largement choisi les applications mobiles d’alerte COVID parmi les différentes options, tandis que la solution la plus populaire auprès des voyageurs sur courte distance était le nettoyage automatisé. Les voyageurs d’affaires préfèrent le paiement sans contact aux autres options.

Globalement, les trois plus grandes attentes des voyageurs français vis-à-vis de la technologie résident dans la capacité de :

  • Réduire les files d’attente et les regroupements dans les espaces publics (37%)
  • Informer le voyageur à l’avance des retards (29%)
  • Protéger les données financières et les informations personnelles (29%)

L’enquête révèle également que la perception et les préférences en matière de technologie diffèrent selon les pays et les caractéristiques démographiques, soulignant ainsi l’importance de la personnalisation du voyage. Voici quelques-unes des conclusions de l’étude :

  • Près de la moitié (47 %) des baby-boomers déclarent souhaiter une distanciation sociale ou physique tout au long du voyage, contre moins d’un sur trois (27 %) pour la génération Z.
  • Plus de la moitié (52 %) des voyageurs de Singapour désignent l’expérience sans contact à l’hôtel comme une technologie qui les rendrait plus enclins à voyager, tandis que près de la moitié des voyageurs indiens (47 %) choisissent les applications mobiles les informant des mesures de sécurité de la ville de destination.
  • Un quart (25 %) des voyageurs britanniques et un peu plus d’un quart (26 %) des voyageurs américains déclarent qu’ils aimeraient que la technologie réduise la quantité de documents papier. En outre, trois voyageurs allemands et britanniques sur dix (30 %) disent souhaiter que la technologie réduise au minimum les interactions physiques avec autrui.

Pour conclure, alors que les différents acteurs de l’industrie s’efforcent de repenser le voyage, les résultats de l’étude montrent que les 5 principaux axes permettant de faire renaître la confiance chez les voyageurs du monde entier sont :

  • La possibilité d’échanges flexibles, des politiques d’annulation et des conditions de paiement permettant d’éviter de perdre de l’argent (39%)
  • La limitation du nombre de passagers en avion (38%)
  • La distanciation sociale ou physique ou la limitation des contacts tout au long du voyage (36%)
  • La visibilité et la garantie des mesures sanitaires, d’hygiène et de sécurité dans les hôtels et hébergements (36%)
  • La mise en place de programmes efficaces de test, de suivi et de traçabilité (34 %)