Le Canada durcit encore les conditions d’entrée sur son territoire

A l’arrivée au Canada par avion, les voyageurs, à compter de ce lundi 22 février, doivent effectuer un autre test de dépistage du Covid-19 et s’isoler au moins trois jours dans un hôtel, à leurs frais.

Le Canada ajoute encore des contraintes à l’entrée sur son territoire. Tous les voyageurs, à l’exception de quelques rares « travailleurs essentiels », doivent désormais non seulement présenter un test PCR négatif à l’arrivée, mais également réaliser un nouveau test sur place et s’isoler dans un hôtel pour trois jours, une immobilisation forcée qui leur coûtent 1 300 euros. Si ce dernier test à l’hôtel est négatif, ils devront ensuite rester en quarantaine 14 jours à leur domicile et réaliser un troisième test PCR le dixième jour de cette quatorzaine. En revanche, si le test est positif, ils seront placés en confinement dans un centre de santé publique.

Avant de partir pour le Canada, les voyageurs devront eux mêmes réserver les nuits d’hôtels, dans un établissement situé à proximité de l’aéroport d’arrivée. Une dizaine d’entre eux se trouvent par exemple dans les environs de l’aéroport de Montréal. Ces hôtels sont agréés par le gouvernement fédéral. On peut en consulter la liste sur le site de l’Agence de Santé publique du Canada.. Pour le premier ministre canadien, Justin Trudeau, ces mesures très contraignantes ont surtout pour objectif d’être dissuasive…